Après presque 3 semaines au Canada, je m’envole demain pour Washington.

Les derniers jours m’ont permis de visiter quelques parcs nationaux :

Parc des Grands Jardins, Charlevoix
Parc des Grands Jardins, Charlevoix
Parc de la Mauricie
Parc de la Mauricie
Parc de la Mauricie
Parc de la Mauricie

Si je dois faire le bilan, il est plutôt positif. Je n’ai pas fait la moitié des choses que je voulais faire, mais on se rend difficilement compte avant d’être au Canada des énormes distances.

En 18 jours, j’ai :

Roulé plus de 2000km
Marché plus de 200km
Vu des baleines, un renard, une sorte de cerf, pleiiiiin d’écureuils (des bruns, des noirs, des roux, des rayés), ce que je pense être une marmotte. Je suis bien contente de ne pas avoir croisé d’ours, ayant déjà eu un moment de frayeur lorsque deux écureuils fous ont foncé vers moi (c’est fou le bruit que peuvent faire ces petites bêtes).

Lui, c'est mon préféré.
Lui, c’est mon préféré.

Dormi dans 5 auberges de jeunesse, un appartement, un motel et un gîte.
Visité 6 parcs nationaux.

Je me suis également rendu compte que j’ai un sens de l’imagination beaucoup trop fertile pour mon propre bien. Après des heures à marcher dans les forêts sans croiser personne, je me faisais parfois des moments de frayeur (je blâme The Walking Dead, Evil Dead et Le seigneur des anneaux que je suis en train de relire et où les hobbits ont failli se faire bouffer par un arbre).
Mon endurance n’est pas aussi bonne que ce que je souhaiterais, mais je ne m’en sors pas trop mal, et je pense que ça va aller en s’améliorant.

Je pense avoir fait un tour assez complet du Québec, il reste toutes les autres provinces à explorer (d’autres voyages en perspective donc !).
Concernant la vie au Canada, ou du moins au Québec, c’est à peu près pareil qu’en France.
Les plus :
Les gens sont dans l’ensemble plutôt sympas (une fois qu’on s’est habitué à leur accent).
Quasiment tout ce que j’ai mangé était bon, et pourtant j’ai principalement mangé dans des restos à l’apparence douteuse.

Gaufre au sirop d'érable, yummy !
Gaufre au sirop d’érable, yummy !

Les parcs nationaux sont très beaux et l’entrée est peu chère.
L’essence n’est pas très chère. (pour faire le plein de ma Nissan, j’en avais pour moins de 50 dollars canadiens (environ 35 euros), ce qui me permettait de faire environ 500 km).
Quelques trucs agaçants :
Les prix indiqués ne sont dans 90 % des cas pas les prix de vente, car il faut rajouter 15% environ de taxes, du coup, ça nécessite de calculer en permanence.
Le pourboire est obligatoire, mais ceci dit, les serveurs sont très sympas (ça change de Paris…).
Les Québecois sont des conducteurs très stressants : quasiment jamais de clignotant, ils déboitent au dernier moment, n’ont visiblement jamais entendu parler des distances de sécurité sur autoroute, mettent parfois 5 minutes à doubler (je me suis déjà retrouvée derrière un type qui doublait une voiture qui roulait à 100 alors qu’il était à peine à 105. Forcément, ça prend du temps.).

Ce que je changerai :
Je louerai une grosse voiture. J’ai eu une Nissan pendant 10 jours, et même si elle est agréable à conduire, elle peine dans les grosses montées (et il n’y a que ça du côté du fjord), et elle apprécie peu les chemins défoncés.

Ce que je n’ai pas osé faire :
Je n’ai pas osé tenter la fameuse Poutine : frites, sauce et fromage fondu… Trop de gras d’un coup, je ne suis pas sûre que mon estomac l’aurait supporté.

Bref, le premier chapitre de mon tour du monde se ferme, ça rend un peu nostalgique, surtout que c’est passé très vite. Heureusement, demain je retrouve mes amis J&B qui m’hébergent une petite semaine à Washington.
See you there !

IMG_1056