Après 5h de bus, je suis arrivée à NY vendredi. J’y ai retrouvé mon père, qui a décidé lui aussi de découvrir l’Amérique pour quelques jours.
Vu les prix prohibitifs des logements, nous nous sommes exilés dans le Queens, dans le quartier d’Astoria, où nous avions un micro studio mais un rooftop plutôt sympa pour 4 jours.

IMG_1472

Le 1er jour fut consacré à traverser le Queens et Brooklyn à pied. Là encore, je me suis aperçue que les distances sont TRÈS différentes de ce que je connais. Ce parcours d’une vingtaine de kilomètres d’Astoria au Brooklyn Bridge nous a permis de découvrir le street art new yorkais, qui a autrement plus de classe que les graffitis pourris qui ornent habituellement nos rer parisiens.

Oui, c'est vraiment du crochet au premier plan
Oui, c’est vraiment du crochet au premier plan

Pour ceux que ça intéresse, il y a un album photo Street art sur la page FB de TTWWM.

Nous sommes finalement arrivés aux ponts de Manhattan et de Brooklyn, qui sont assez impressionnants !

IMG_1426

Nous avons fini notre parcours de la journée par China Town et Little Italy. Je ne conseille pas du tout ce dernier quartier, très cheap et touristique.

Le 2è jour fut consacré à Central Park, qui est beaucoup plus grand que ce que je pensais, et très agréable !

IMG_1494

Puis descente de l’Upper East side, qui m’a rappelé sans trop de nostalgie l’époque où j’avais le courage de regarder Gossip girl. Ceci dit, je pense que les apparts doivent être impressionnants ! Puis bain de foule à Time Square, où on trouve pèle mêle mon père, des danseuses brésiliennes, des vendeurs de tout et n’importe quoi, des gens déguisés en tout et n’importe quoi. Je suis restée fortement hermétique à ce quartier. Trop de monde, trop peu d’intérêt à mon sens.

IMG_1507

Le 3è jour, visite de l’Empire state building, où nous avons eu la chance de ne pas attendre du tout ! Je trouve que ça vaut définitivement le coup d’oeil :

IMG_1539

Moi qui, en bonne parisienne, m’attendait à être un peu blasée face à NY, je dois reconnaître que j’ai été impressionnée. Les buildings sont vraiment travaillés et différents les uns des autres, il y a à la fois une sensation de gigantisme et d’élégance à laquelle je ne m’attendais pas.

Suite de la journée dans le ferry pour Staten Island, qui est gratuit et permet de voir la Statue de la liberté de loin :

IMG_1605

Aujourd’hui, elle apparait minuscule face aux grattes ciels de Manhattan, mais je pense que ça devait être une sacrée impression de la voir depuis un bateau au siècle dernier…

Une heure de métro plus tard, nous nous retrouvions à Coney Island, endroit assez improbable mêlant plage et vieux parc d’attractions, entre pêcheurs et « bronzeurs » :

Pourquoi, mais pourquoi, avoir choisi une mascotte aussi flippante ?
Pourquoi, mais pourquoi, avoir choisi une mascotte aussi flippante ?

La dernière journée fut consacrée au côté Ouest de Manhattan, avec la visite de l’université de Columbia, qui donne vraiment vraiment vraiment envie d’y étudier :

IMG_1643

Descente de l’Upper west side, qui reste mon quartier préféré, plus calme, plus à l’écart, plus aéré…

IMG_1648

Moins impressionnant que l’Upper East side, moins populaire qu’Harlem, moins touristique que les quartiers plus au sud de Manhattan, près de Central Park, il me parait être le plus vivable au quotidien des différents quartiers de Manhattan.

Puis fin de journée sur la HighLine, ancienne ligne de métro aérien reconvertie en coulée verte !

Que conclure sur NY ?

IMG_1649

4 jours me semblent le minimum pour la visiter, et après pas loin de 90 km parcourus à pied, je ne pense pas en avoir vu le quart. Mis à part les quartiers très touristiques, il y a moins de monde que ce que je m’étais imaginée, et il est finalement assez facile de trouver des coins tranquilles où se poser.
Niveau budget, rester plus de 4/5 jours me parait compliqué, la vie y est quand même chère, surtout les logements.
Le métro new yorkais m’a fait aimer le métro parisien, beaucoup plus fourni et rapide. Mais il est vrai que les taxis n’y sont pas très chers.

Bref, moi qui partais un peu sur un a priori de parisienne blasée par les villes, j’ai été subjuguée par NY, et j’y remettrai volontiers les pieds.