Cela fait déjà 5 jours que je suis au Mexique et pour l’instant je suis très agréablement surprise. Les gens sont dans l’ensemble très gentils, j’arrive à peu près à me faire comprendre avec mon espagnol hésitant et à comprendre les très grandes lignes de ce qu’on me répond !

Je suis pour le moment sur la côte est de la région du Yucatan, face à la mer des Caraïbes, et une chose est sûre, ça vaut sacrément le coup d’oeil !
Voici quelques photos des deux premiers jours à Cancun (que je n’ai finalement pas visité par ailleurs).

Isla Mujeres, l’îles des femmes, à 30 minutes en ferry :

IMG_1943

IMG_1992

IMG_2025

IMG_2046

La couleur de cette mer me fascine...
La couleur de cette mer me fascine…

Mais le Mexique, c’est aussi et avant tout (en tout cas, en ce qui me concerne) les ruines Mayas, et la région du Yucatan en est remplie !

Les premières que j’ai pu voir sont celles d’El Meco, pas très loin de Cancun, petit site un peu à l’écart qui à l’avantage de pouvoir visiter sans tomber sur le moindre touriste !

IMG_2067

IMG_2069

IMG_2091

Je suis arrivée hier à Tulum, à 130 km au sud de Cancun, où j’ai pu visiter de très belles ruines sur le bord de mer :

IMG_2107

Avouez, vous auriez aimé être là, vous aussi !
Avouez, vous auriez aimé être là, vous aussi !

IMG_2119

IMG_2123

Bref, pour l’instant, je trouve ça plutôt pas mal ! Demain je vais voir et sans doute me baigner dans des cénotes, puits sacrés pour les Mayas, et dimanche, visite du grand site de Cobà !

La suite du programme plus ou moins arrêté des prochaines semaines (au cas où je disparais sans crier gare, vous aurez une idée d’où me chercher ^^) :

Valladolid, Chichen Itza, Izamal, Merida, Uxmal, Campeche, je pense donc rester deux semaines encore dans le Yucatan.
Puis peut-être une incursion dans le Chiapas avec Palanque et San Cristobald.
La suite est encore à définir !

Concernant la vie quotidienne au Mexique, déjà, il fait TRES TRES chaud. On passe de très chaud à 6h du matin à une fournaise à 14h ! Heureusement, les ventilateurs sont omniprésents dans les habitations !
Sinon, les bus sont beaucoup mieux que ce à quoi je m’attendais, les grandes distances ne seront finalement pas si terribles à passer.
On croise également des lézards et des iguanes partout, mieux vaut ne pas en avoir peur, d’autant qu’ils ont tendance à se fondre dans le paysage et à surgir sans préambule :

Hola chiquito !
Hola chiquito !

Côté nourriture, là encore, très bonne surprise, tout ce que j’ai mangé était bon (il faut juste faire très attention aux sauces, qui peuvent être sacrément épicées !):

Salade de mangue, ananas, pomme, tomates cerise, roquefort, sauce aux fruits rouges et jus de mangue !
Salade de mangue, ananas, pomme, tomates cerise, roquefort, sauce aux fruits rouges et jus de mangue !

IMG_2097

J’ai également goûté d’excellents empanadas dans un micro restaurant où m’a emmené Patrick, chez qui je logeais à Cancun, ainsi que de l’eau d’avoine, mélange donc d’eau et d’avoine avec du miel, très très bon !

A Tulum, j’ai testé un nouveau mode de déplacement, la bicyclette ! C’est très dur de marcher sous un soleil de plomb, et faire du vélo à le mérite de créer un peu d’air ! Bon, par contre, je regrette un peu la façon de conduire de nos amis canadiens, finalement…

Bilan d’un mois et demi sur les routes :

Un mois et demi, ça passe très vite ! Et en même temps, j’ai l’impression que c’était il y a une éternité que je débarquais à Montréal. Je ne réalise toujours pas que ça va être ma vie pour encore 8 mois, mais ça me convient parfaitement !

Il y a bien sûr des moments un peu plus compliqués :
Ne pas savoir ce qui se passe dans la vie de nos proches ;
Devoir changer tous les quelques jours d’endroit où dormir (j’en suis à mon quinzième changement…) et du coup devoir se réadapter à chaque fois à un nouvel environnement ;
Subir des contrôles de sécurité dans les aéroports tous plus stupides les uns que les autres (j’avais une pomme dans mon sac en arrivant à Cancun, j’ai dû leur laisser…).

Mais il y a également des moments magiques :
Faire des kms pour arriver quelque part, douter, lutter, et arriver devant un paysage qui coupe le souffle ;
Croiser des bestioles qu’on ne voit jamais en France ;
Parler avec des gens, et se rendre qu’en fait il n’y a malheureusement qu’à Paris que les gens sont aussi fermés ;
Réussir à former quelques phrases en espagnol pour demander son chemin et comprendre la réponse ;
Se rendre compte qu’on a envie de voir ça, puis ça, et ça, oh et puis pourquoi pas ça, et se rendre qu’en fait on peut, parce qu’on a le temps.

Avoir le temps, c’est quand même un luxe incroyable…

J’ai également changé en un mois et demi :
J’ai de meilleures habitudes alimentaires (ayant un budget serré, je me dois de ne pas acheter n’importe quoi à manger mais des trucs sains qui feront tenir le rythme);
J’ai un meilleur sens de l’orientation ;
Je me muscle, de plus en plus ;
Et surtout, je me rends compte qu’il y a un paquet de choses qui sont sacrément superflues dans la vie de tous les jours mais qu’on subit un peu (beaucoup) avec notre société de consommation, et ça fait du bien d’en être débarrassé pendant ce voyage !

Côté sac, je ne regrette pas ce que j’ai pris. J’ai juste ajouté un débardeur et deux shorts en cours de route.

Bref, so far, so good !