Le trajet en bus Nazca-Cuzco a gagné la première place de mon classement des pires trajets : 15h de bus, dont 12h de virages serrés. Je ne sais pas qui a eu la bonne idée de construire cette route, mais je le soupçonne d’avoir eu une haine profonde de l’humanité. Il fallait donc un estomac solide pour affronter pareille aventure. Ce n’était pas le cas du gamin assis derrière moi, malheureusement. J’ai perdu le compte dans le nombre de fois où il a vomi. Moi-même, j’ai passé une dizaine d’heures à me demander si j’allais survivre.
Arrivée à Cuzco, ça allait un peu mieux, jusqu’à ce que le mal d’altitude me rattrape. En effet, on est à 3400 mètres. J’ai donc un mal de crâne persistant, et une vague impression de gueule de bois par intermittence, mais c’est moins prononcé qu’à Mexico. Les bonbons au coca dont je me gave doivent aider (la feuille de coca est utilisée pour traiter le mal d’altitude, pour ceux qui comme moi, l’ignoraient). Les deux étudiantes américaines que j’avais croisées en Amazonie m’ayant laissé leur provision, je suis parée !

En ce qui concerne la ville de Cuzco, je ne sais pas si mon avis est biaisé par le fait que je me traine depuis un mois et demi dans des villes poussiéreuses / boueuses / déglinguées / grises (rayer la mention inutile), mais je la trouve magnifique. En bonne parisienne, je considère ma ville comme la plus belle du monde et ne m’enthousiasme pas facilement pour les autres, mais Cuzco rentre indubitablement dans mon top 3 !

IMG_3836

IMG_3839

IMG_3842IMG_3863

IMG_3803

On trouve à Cuzco de nombreuses boutiques proposant des vêtements en laine d’alpaga, j’ai fait un gros craquage et beaucoup d’emplettes-cadeaux ! Tout est joli, coloré, doux et chaud ! J’ai ainsi rajouté deux pulls et une écharpe à mon paquetage (il fait assez froid, surtout à la nuit tombée).

Je suis ensuite allée visiter les restants d’une forteresse inca, à 3 km de la ville, Sacsayhuaman. Le site en lui-même n’a pas énormément d’intérêt (mais je suis devenue un peu blasée après avoir vu toutes les merveilles mayas du Yucatan), par contre, il offre une jolie vue sur la ville et les environs.

IMG_3820

IMG_3832

IMG_3813

IMG_3831

Demain, j’irai dans la vallée sacrée, visiter le site de Pisac, et mercredi, j’ai mon train pour Agua Calientes, où je passe la nuit pour à l’aube monter au Macchu Picchu. J’aurais bien aimé faire le trek de 4 jours, malheureusement il faut rester 5 à 6 mois à l’avance (!!), j’ai déjà eu de la chance d’avoir un billet pour le Macchu Picchu à la date que je voulais en m’y prenant au dernier moment !