Après mes péripéties à Abbey Caves, je suis partie explorer Whangarei Heads, qui permet d’avoir un beau point de vue sur la côte :

IMG_3390

IMG_3393

IMG_3402

IMG_3412

IMG_3417

J’ai pu au retour expérimenté mon premier problème avec Wilbert. J’avais déjà remarqué une tendance lunatique (essuies glaces marchant une fois sur cinq en mode lent, verrouillage intempestif des portières, m’enfermant ainsi pour quelques minutes…), mais là, une de ses jantes a essayé de s’enfuir pour partir vivre sa vie seule. N’ayant naturellement aucun outil sous la main, je me suis contentée de la rattacher avec les lanières du masque pour dormir dont je ne me suis jamais servie. J’avais un peu peur que ça prenne feu, avec la chaleur, mais finalement, 200km plus tard, ça tient toujours ! Je commence néanmoins à comprendre pourquoi cette location était si peu chère, et je pense que je vais en apprendre beaucoup sur le fonctionnement des voitures au cours des prochains mois !

Après Whangarei, j’ai fait route vers la Bay of Island, et plus précisément, Paihia. Ayant le choix entre deux itinéraires (un court et ennuyeux ou un long et très beau), j’ai choisi le très beau, malgré un nombre impressionnant de virages, et des limitations de vitesse qu’on pourrait qualifier de farfelues : on passe directement de 50 à 100 km/h en sortie du ville, pour se retrouver 300 mètres plus loin dans un virage limité à 25…
La route est une vraie distraction :

IMG_3433

IMG_3440

IMG_3447

Et on se fait vite de nouveaux amis lorsqu’on fait une pause !

IMG_3449

IMG_3452

Arrivée à Paihia, où le soleil brille enfin et les températures sont plus clémentes, je me motive enfin à courir ! Cela fait un an et demi que je me dis qu’il faut que je m’y mette, ce qui est lamentable, et les conditions ici sont idéales : la route borde la plage, il fait juste frais mais avec du soleil, je n’ai aucune excuse. A 7h30 ce matin, je pars donc, les Black Keys dans mon mp3. Au bout de 15 minutes, j’ai l’impression d’avaler du feu. J, vraie marathonienne, m’ayant assurée que ce délicieux sentiment de mort imminente s’estompe avec le temps, je pense retenter l’expérience demain matin. Après tout, ce tour du monde est également l’occasion de prendre de nouvelles habitudes de vie, plus saines. Et je commence à vraiment en avoir marre de peiner au bout de 30 minutes de marche dans les montagnes.

Je pars ensuite pour une balade de 5h le long de la côte :

IMG_3471

IMG_3454

IMG_3470

IMG_3481

Demain, je reprends la route pour atteindre Cape Reinga, le cap le plus au Nord de la Nouvelle Zélande !