Après avoir quitté l’ensoleillée Bay of Islands, je fais route vers la pointe nord du Far North, où je retrouve la pluie et prends au passage deux autostoppeurs français, qui se révéleront fort utiles lorsque Wilbert s’embourbe dans un petit chemin boueux. Après les avoir déposés à l’entrée de Doubtless Bay, je continue ma route vers Maitai Bay :

IMG_3510

IMG_3513

IMG_3520

IMG_3521

IMG_3531

IMG_3535

J’arrive ensuite à Kaitaia, petite ville constituée d’une rue, où je passerai deux nuits (dans la ville, pas dans la rue…).

Petite astuce pour tous les accros au wifi : il est assez difficile de trouver du wifi gratuit et en large quantité en Nouvelle Zélande. Les centres d’informations en sont en principe toujours pourvus. Sinon, si vous prenez un téléphone mobile Sparks, vous avez le droit à 1GB par jour. Cela peut avoir son utilité, sinon ça devient vite ruineux (je ne m’étais jamais rendue compte avant maintenant de ce que je consomme en postant quelques photos !!!).

Le lendemain, je prends la route pour Cape Reinga, le cap le plus au nord de la NZ. Il y a pas mal de chemins défoncés menant à des petites baies, mais ça en vaut en général la peine :

IMG_3558

IMG_3561

IMG_3569

Cape Reinga est quant à lui spectaculaire. De l’eau à perte de vue, une impression complète de bout du monde :

IMG_3575

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En redescendant, je fais un crochet par 90 Miles Beach, qui porte bien son nom puisque c’est la plus grande plage que j’ai jamais vue. Le rendu par photo est impossible, je vous poste ici une photo avec un 4×4 sur la plage, pour vous donner une idée de l’échelle :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au retour, j’ai une nouvelle mésaventure avec Wilbert, mais entièrement de ma faute cette fois ci. Roulant assez vite, je vois soudain un panneau indiquant « Free eggs ». Intriguée, je décide de faire marche arrière, sans voir le petit panneau en tolle, qui se retrouve plié et bien coincé sous Wilbert. Heureusement, le fermier propriétaire des fameux oeufs vient se porter à mon secours et me montre ainsi comment fonctionne le rac (oui, le panneau était tellement bien coincé qu’il a fallu soulever la voiture. Je suis un danger public. Pardon Wilbert). J’en profite pour repartir avec 10 gros oeufs de canard (je n’avais jamais goûté, ce n’est pas mauvais), et une nouvelle dose de foi en l’humanité !

Je décide aujourd’hui de redescendre sur Darganville, et je fais un arrêt pour voir un des plus gros arbres du pays, et le plus gros que j’aie jamais vu :

IMG_3593

IMG_3600

IMG_3605

Demain, je reprends ma route vers le sud, en espérant avoir un peu de soleil, enfin !