Après le street art de Belleville, je continue avec le 20ème.
Avant d’y poser mes valises un peu par hasard à mon retour en France en février dernier, j’avais tendance à considérer cet arrondissement comme un quartier plutôt miteux (oui, je sais, je suis une fille pleine de préjugés. J’y travaille). Que nenni ! Certes, niveau architecture haussmannienne  et bâtiments historiques, on repassera. Cependant, on trouve dans le 20è des boulangeries ouvertes jusqu’à 2h du matin. Ce n’est pas le cas dans tous les arrondissements. Que celui qui n’a jamais eu envie de manger une baguette à 2h du matin me jette le premier quignon de pain !

Plus sérieusement, le 20è est un arrondissement certes plutôt populaire, mais néanmoins agréable à vivre, et on y déniche même quelques coins atypiques. C’est ainsi que durant ma balade du jour, je suis tombée sur un quartier résidentiel digne d’une petite banlieue chic à… Porte de Bagnolet ! Alors oui, on est d’accord, Porte de Bagnolet, ça ne vend ni du rêve, ni du glamour ! Et pourtant, en empruntant une petite rue étroite et en grimpant une centaine de marches, on se retrouve ici :

IMG_0986

N’en déplaise aux détracteurs de Paris, oui, il y a des maisons dans la capitale (bon, après, je ne préfère pas savoir leur prix) !

IMG_0992

IMG_1006

IMG_1008

J’aime particulièrement la faïence sur la façade ci-dessous :

IMG_1011

C’est avec une certaine anxiété que j’ai pris les photos de ces maisons. Vu le quartier, j’avais un peu peur qu’on me prenne pour une cambrioleuse en repérage, avec ma capuche noire. D’autant que m’étant mis en tête il y a deux mois d’apprendre à crocheter les serrures (en tout bien tout honneur), j’ai toujours sur moi mon kit. Je vous laisse imaginer une discussion avec les forces de l’ordre…

IMG_1017

IMG_1018

J’ai ensuite quitté ce petit oasis bon chic bon genre pour me rendre dans le dernier vestige du Château de Bagnolet, le pavillon de l’Ermitage, ayant autrefois appartenu à la duchesse d’Orléans, fille de Louis XIV et de Mme de Montespan. Aujourd’hui, il ne reste qu’un tout petit bâtiment paumé dans un parc rue de Bagnolet. La visite dure 5 minutes chrono, mais c’est intéressant d’en apprendre plus sur les anciennes limites de Paris, aux portes St Denis et St Martin, et sur les anciens villages de Charonne et de Bagnolet. Difficile d’imaginer qu’à la place de ces innombrables immeubles et du périph’, on trouvait il y a 250 ans un château et un parc de près de 100 hectares !

IMG_1022

Je vous laisse méditer sur ces deux phrases qui m’ont interpelée lors de ma balade, et si le temps le permet, je vous retrouverai la semaine prochaine pour de nouvelles anecdotes parisiennes.

IMG_1024

IMG_1025